ligne1
logo carbassou
  POTERIE du CARBASSOU
Bernadette BONAFOUS et Jean-Marie GIORGIO
RASIGUERES - Pyrénées-Orientales
poterie du carbassou
 
Accueil
Céramiques  Poteries
Bijoux raku
Reproductions archéologiques
Stages de poterie
Prestations
Expositions
Actualités
Techniques
Liens
Localisation
Contacts
LE RAKU

Le Raku est une technique de cuisson de poteries d’origine japonaise utilisée autrefois lors de la Cérémonie du Thé dont le rituel était étroitement lié à la philosophie Zen. On émaillait et on cuisait son bol avant de l’utiliser pour boire le Thé. Actuellement cette technique est utilisée pour la réalisation de diverses poteries allant du simple bol à la sculpture la plus complexe en passant par des vases, coupes ou toutes créations issues de l’imagination du potier.

Voir une cuisson "Raku"

Nos stages Raku

cliquez ici 14 et 15 juin 2014
cliquez ici 21, 22,23,24,25,26 juillet 2014

TECHNIQUE du RAKU

Fabrication de la poterie

On tourne, on modèle ou on sculpte un objet en terre. L’argile doit pouvoir résister aux chocs thermiques, aux variations brutales de température et pour ce faire on y incorpore le plus souvent de la chamotte ( argile cuite et broyée) ou du sable.


Séchage de la poterie

La poterie doit sécher lentement, plusieurs jours ou plusieurs semaines selon sa taille, son épaisseur et les conditions climatiques.


Première cuisson

Le séchage des pots à l’air n’en retire pas vraiment toute l’humidité. Ainsi le processus de séchage n’est-il achevé qu’au début de la première cuisson ou BISCUITAGE.

Pour une cuisson de biscuit, quelle qu’elle soit,y compris celle du raku, la montée en température doit être très lente. On cuit la poterie entre 800° et 850°.  


Emaillage

Une fois la poterie biscuitée, on va l’émailler : on la recouvre soit par trempage, soit au pinceau d’une ou plusieurs couches d’émail préparé préalablement.

Les émaux de base du raku se composent d’un nombre limité de matériaux servant à la céramique ordinaire. Parmi ceux-ci la céruse, le minium, la silice, le kaolin, le borax et une ou deux frittes produites dans le commerce (verres broyés de formule particulière). On peut utiliser les émaux de base tels quels, ou les colorer en leur ajoutant des oxydes.

L’émaillage est une étape infiniment variée et complexe du processus céramique.


La cuisson d’émail

Les émaux de raku fondent et se vitrifient généralement entre 820° et 980°.
Chaque émail a sa spécificité, sa propre température de cuisson.
La durée de cuisson varie entre 1 et 2 heures suivant la taille et le nombre de poteries enfournées.


L’enfumage

Une fois l’émail parvenu à la température désirée, on ouvre le four entre 800° et 900° et à l’aide grandes pinces métalliques, on extrait une à une les poteries que l’on met en contact avec de la paille ou de la sciure dans un récipient que l’on ferme pour obtenir l’enfumage.

Les résultats peuvent varier considérablement suivant le combustible (fin ou gros, frais ou vieux, humide ou sec), suivant le type d’enfumage ( jeu d’oxydation et de réduction en sortant la poterie de la sciure ou non, en la laissant au contact de l’air avant de l’enfumer, en arrêtant un effet obtenu par trempage immédiat dans de l’eau...).


Nettoyage

On ne découvrira réellement sa poterie qu’après un nettoyage minutieux de celle-ci afin d’enlever tout les dépôts de carbone provoqués par l’enfumage.



Revenir à techniquesTechniques Voir une cuisson "Raku" cliquez ici

 

Inscrivez votre mail pour recevoir nos infos

carreau médiéval bijoux raku reproductions archéologiques carreau médiéval collier raku carreau médiéval stages de poterie poteries médiévales grès décoré terre vernissée poteries gallo romaines bijoux stages de poterie peintures médiévales
ligne1